Godot Engine, un moteur de jeux professionnel et libre

Cette page sera mise à jour régulièrement. Laissez-moi votre courriel si vous désirez être prévenu des mises à jour.

Dernière mise à jour : 3 avril 2019

 

Un moteur de jeu est une application intégrée (ou quelquefois un ensemble de bibliothèques seulement) comportant un (ou plusieurs) langages de programmation mais aussi un ensemble d'outils pour manipuler des graphismes et de nombreuses autres choses. Le plus connu est Unity qui est un programme propriétaire, c'est à dire gratuit pour de tous petits projets mais payant dès que cela devient un peux sérieux !

Le grand avantage de Godot Engine est que c'est le seul programme de ce type (à ma connaissance) réellement professionnel 2D/3D qui soit opensource (donc gratuit dans tous les cas). Il est peu connu car plus récent et se développe rapidement.

Godot vous fourni un nombre impressionnant d'outils clef en main, ainsi vous pouvez vous concentrer seulement sur la création de votre propre jeu sans avoir besoin de "réinventer la roue" en permanence.

Il convient autant pour la réalisation de jeu 2D que 3D (un moteur de rendu 2D et un autre pour la 3D).

Godot est complètement gratuit et opensource (Licence MIT). Vous n'aurez jamais rien à payer même si votre jeu remporte un grand succès.

Vous créez votre programme une seule fois et vous pouvez l'exporter sur Linux, Mac, Windows , Android, iOS et même sur le Web (en Webassembly) et sur des consoles de jeux (voir la vidéo ci-dessous).
La fondation Mozilla a financé la création de l'exportation en Webassembly

C'est un outil professionnel conçu pour être aussi facile à utiliser que possible.

Langages de programmation

Quand vous téléchargez, Godot, vous obtenez un éditeur graphique complet et un éditeur de code avancé. Vous pouvez utiliser l'un des deux systèmes de programmation intégrés : le langage GDscript (très proche de Python) et un éditeur visuel.
Vous pouvez également écrire vos programmes en C# avec un éditeur externe et d'autres langages sont aussi disponibles (C,C++,Rust,D,Python proprement dit).

Vous pouvez, pas exemple, utiliser Visual Studio pour programmer Godot Engine en C#. Microsoft a payé un développeur qui s'est occupé de cela en particulier.

N.B. Vous pouvez aussi développer des applications n'ayant pas forcément un rapport avec les jeux vidéos. L'éditeur de Godot est entièrement développé en Godot, ce qui montre bien que l'on pourrait construire des applications avec.

Communauté

Plus de 800 contributeurs (dont beaucoup de français comme indiqué par Juan le développeur principal dans une de ses conférences).
des milliers de personnes sur Facebook...

 

---> Essayez le ! (site officiel) <---

 

Présentation de Godot au Capitole du Libre en novembre 2017

Le développement avance rapidement. Pas mal de choses ont avancé depuis l'année dernière mais cette conférence reste très intéressante.

Version en anglais de la présentation utilisée dans la vidéo ici (source)

En rapport avec la vidéo : Livre sur Escoria,

 

Les améliorations "prochaines" dont il est question à la fin de la vidéo, dans la partie "réponse aux questions" sont maintenant en place. La version 3.1 est terminée.

L'intervenant propose le site internet GDquest (en anglais) contenant des tutoriels de très bonne qualité sur Godot Engine, Krita, Blender...
Le github de gdquest où vous pourrez, notamment, trouver le programme Godot de la présentation utilisé dans la vidéo

cf shader, système de rigging

La documentation

Liens

Livres

Gratuits

Payant

Voyez les possibilités

 

 

Quelques jeux en cours de création

Avertissement : Le moteur de jeu est de qualité réellement professionnelle depuis la version 3 qui est sortie en 2017. Ses possibilités sont bien plus grandes qu'elles peuvent le paraître en voyant ces vidéos.

 


Glossaire

shader : vient du verbe "to shade" = nuancer, sous-programmes permettant d'améliorer l'affichage de textures par exemple (cf wikipedia).

rigging system : "squelettage", il s'agit dans des systèmes En 2D ou én 3D de pouvoir, par exemple, animer des images (2D ou 3D) en provoquant le déplacement d'un squelette simplifié qui n'apparaît pas mais qui permet de faciliter l'animation.